Des grives aux merles

Des grives aux merles

Mes premiers postes à feu: 3 - Postes de chasse à Montfavet (84).

3 - Postes de chasse à Montfavet (84).

 

 

A - Entre le monastère de La Verdière et le lieu-dit Bigonnet

 

 

30 mai 2021 

 

 ... C'était une machine de guerre, une véritable barre à mines que mon oncle Jean-Marie exhibait ce matin-là.

L'engin devait bien peser 3,5 kg. Pas de longuesse en bois, mais 2 clefs qui permettaient, l'une le verrouillage et le déverrouillage de l'arme et l'autre le démontage du fusil. Deux énormes chiens extérieurs, une paire de canons juxtaposés très longs, une crosse massive «ferrée», telle un cheval de trait, d'une plaque de couche métallique, qui, si elle protégeait le bois, était propre à vous démonter l'épaule...

Cette vénérable arquebuse de calibre 12 avait appartenu au beau-père de mon oncle qui venait d’en hériter.

 

 

 

Juxta chiens exterieurs verrou type Lefaucheux  medium modif.jpg

 

 

Donc, par ce petit matin froid et gris de janvier, après avoir admiré, épaulé, soupesé la vénérable pièce d'artillerie, nous voilà tous deux installés, chacun dans notre poste, de part et d'autre d'un large fossé bordé d'acacias (au vrai: robiniers faux acacias).

 

POSTE CHEZ DE BEAULIEU_crop (Copier) (2).jpg

 

Les deux postes, confectionnés avec des cannes de Provence, en forme de tipi indien, étaient disposés de part et d'autre du fossé, en décalé bien sur.

Cette disposition nous permettait ainsi de contrôler la totalité des arbres de pose.

En même temps, il était possible à chacun d'observer le poste de l'autre.

La première pose se produisit juste sur un arbre situé à l'extrême droite du tipi de mon oncle.

Cette grive, je l'avais vu arriver et elle n'était pas pour moi...

Attente !, je vois le canon de l'arme dépasser nettement de la meurtrière. Quand même, il est un peu lent à tirer, l'oncle ! 

Enfin, un bruit de tonnerre !, l'oiseau tombe ! Mais, je ne vois pas mon oncle sortir en courant chercher la grive comme il le fait d'habitude. Et soudain, je vois le canon fumant, s'abattre lentement entre les cannes...

Il s'est produit quelque chose ! Un accident ! le canon trop ancien a explosé !

Je me précipite au secours de mon oncle et je le vois sortir du poste, en se tenant la tête entre les mains, du sang sur le visage.

Il m'explique alors brièvement ce qu'il s'est passé: pour ajuster la grive posée sur le dernier arbre, à l'extrémité de la ligne, il n'avait pas pu épauler correctement, ni caler la crosse contre son épaule et sa joue et en pressant la détente, l'arme lui avait littéralement sauté à la figure en ruant comme une mule ! 

Les dégâts étaient impressionnants: le nez et l'arcade sourcilière en sang mais heureusement, apparemment, rien de cassé.

Voilà une séance qui aurait pu se terminer beaucoup plus mal !

En tout cas, le "nouveau" fusil avait été étrenné et d'une façon cuisante !

 

RG

 

  POSTE CHEZ DE BEAULIEU_2.jpg


 

 

 



15/06/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres