Des grives aux merles

Des grives aux merles

Armes et munitions


Les substituts au plomb, addenda.

8 juin 2020

 

L’excellent blog «FCM25 », apporte quelques précisions supplémentaires quant au passage plomb -> substituts et semble privilégier l’acier. Ainsi, l’auteur, P. Lefeuvre, collaborateur de la revue « Armes de chasse », écrit :

 

05 juin 2020

Acier pour tous : le "vent" du boulet

 

Les revues spécialisées nous le prédisent, dans dix ans, exit le plomb et substitut pour tous, sans doute à forte prépondérance acier vu le prix. Le chambardement déjà enregistré pour les chasseurs de gibier d’eau il y a quelques années, impactera donc tout le monde, mais de quelle manière ?.....

 

 

07 juin 2020

Pigeon : faut-il avoir peur de l'acier

 

Tout le monde a peur du changement, et on peut ne pas aimer l’idée d’avoir à abandonner ce que nous avons utilisé toute notre vie, mais que cela nous plaise ou non, nous sommes à la merci d’une opinion publique qui ne chasse pas forcément (1) et pour qui le plomb doit disparaître du paysage : peintures, carburants…et munitions !

La tendance semble amorcée pour, vers 2025, un abandon que nous connaissions certes déjà pour les zones humides, et qui va s’étendre à l’ensemble du petit gibier.

Néanmoins, elle est (étude US de Tom Roster), pour les substituts, bien plus complète que pour le tungstène déjà controversé (cancérigène ? interdit au Danemark), le bismuth et le cuivre doux (chers). Dans ce cadre, l’acier restera sûrement, vu son prix la première cible de la production....

 

(1)  La chasse n’est plus, pour la population, considérée comme une nécessité, la plupart des gens (et malheureusement, certains chasseurs…) la considérant comme une activité seulement « récréative » ! On fermera plus facilement les yeux sur les dommages collatéraux d’une nécessité (le plomb dans le carburant par exemple), que d’un « loisir ». Bien sûr, attention aux « effets cliquets » que ne manqueront jamais d’enclencher, dès que c’est possible, les ennemis de la chasse. Est-il besoin de la « nécessité » de trois coups pour abattre un gibier ? Imaginez la suite …

 

Liens : http://fcm25.canalblog.com/


08/06/2020
0 Poster un commentaire

Les substituts au plomb.

14 mai 2020

 

Il semblerait bien que chasseurs, tireurs (et même pêcheurs !) nous nous acheminions lentement mais sûrement vers une interdiction du plomb.

 

- Le Chasseur Français, Mai 2020 :

« La Commission Européenne, par l’entremise de l’ECHA (Agence européenne des produits chimiques) planche sur la question du « zonage ». Ce terme désigne l’interdiction d’utiliser de la grenaille de plomb autour d’une zone humide temporaire et élargie à 400 m !!!... Le porteur de munitions plombifères contrôlé dans cette zone se retrouverait dans l’illégalité. »

 

 

- Chassons.com, 13 Janvier 2020 :

« La Commission européenne (CE) a adressé une proposition de restriction de l’utilisation du plomb dans les munitions il y a plus de six mois à l’Agence européenne des Produits chimiques. Celle-ci pourrait donner lieu à terme à l’interdiction totale du plomb en Europe. »

https://www.chassons.com/armes-et-munitions/munitions/le-plomb-bientot-totalement-interdit-dans-les-munitions-de-chasse-dans-toute-leurope/293145/

 

- UFA, 4 Janvier 2020 :

« Alors que l’on croyait que l’idée d’interdiction de munitions à ogive plomb était repoussée aux calendes grecques, voilà que la Commission européenne vient de demander à l’ECHA [1] de préparer une proposition d’interdiction des munitions à base de plomb. Cela toucherait aussi bien l’utilisation à la chasse dans la nature que les tireurs sportifs et leurs installations. Même les accessoires en plomb des pêcheurs seraient impactés. »

https://www.armes-ufa.com/spip.php?article2560

 

Questionné à propos de cette évolution réglementaire, T. Coste, conseiller politique de la FNC, estime  « qu’on n’échappera pas, à terme, à l’interdiction du plomb dans les cartouches et les balles ».

En clair, cela signifie que les fabricants devront mettre au point des substituts au plomb à la fois peu coûteux, efficaces et utilisables dans toutes les armes de chasse et de tir. 

L’information sur ce sujet est très fragmentée, dispersée et peu documentée.

Le tableau ci-dessous est un essai de synthèse de toutes les données que j’ai pu collecter. Le lecteur voudra bien me pardonner pour les oublis et/ou inexactitudes qu’il pourrait comporter.

Par ailleurs, j’ajoute que je suis preneur de toutes informations disponibles sur le sujet.

 

- Tableau de synthèse des substituts au plomb

 

 Tableau des substituts au plomb bis.jpg

  

 

7 métaux ont été retenus : zinc, étain, fer doux (appelé acier), cuivre doux, bismuth, plomb, tungstène.

 

Leur densité va de 7,15 (zinc), le plus léger, à 19,25 (tungstène pur), le plus lourd.

 

Il existe bien sûr d’autres métaux dont la densité est proche de celle du plomb (argent pur : 10,5 ; palladium : 12,2) ou bien très élevée (or pur : 19,32 ; platine : 21,5 ; iridium : 22,4) leur rareté et leur prix les excluent du champ des possibles.

 

 

-  Le plomb :

 

Le plomb de chasse est en fait un alliage composé de 96,4% de plomb + 3,2% d’antimoine + 0,4% d’arsenic.

 

Avec une densité de 11,35, le plomb se situe au milieu du tableau. Outre sa densité qui lui procure une haute énergie cinétique, il possède une qualité qui a fait de lui le projectile idéal, ceci depuis le XVIIe siècle (1) : la ductilité (dureté 1,5), c’est-à-dire la capacité à se déformer plastiquement sans se rompre. Ses excellentes propriétés physiques permettent de longues portées de tir.

 

(1) Jusqu’au XVIIIe siècle, emploi de la grenaille de fer doux

 

Pour résumer, le plomb est dense et malléable, il ricoche moins, il possède une forte inertie, il peut être produit sous la forme de billes très petites, d'une sphéricité parfaite, il peut être tiré dans tous les fusils de chasse et avec tous les types de chokes et, enfin, son coût est abordable, MAIS il est très toxique et, déjà banni des zones humides, il va vite devenir un formidable prétexte pour les écologistes…

 

 

- Les métaux plus légers que le plomb :

 

 

 - Le zinc : C'est un métal assez mou, un peu friable, plus dur que le plomb mais moins que l’acier. Il n'existe que peu de cartouches au zinc pur (Tunet Zinc, 40€ les 25 cartouches en calibre 12/70) par contre il est employé en faible pourcentage dans certains alliages. En outre il semblerait présenter une certaine toxicité.

 

 

 - L’étain et les alliages zinc-étain :  faible densité, indice de dureté semblable à celui du plomb, l’étain et ses alliages présentent l’avantage de pouvoir être tirés dans tous les fusils et tous les chokages. L’étain n’est pas toxique.Son coût, est élevé : de l’ordre de 30 à 40€ les 25 cartouches en calibre 12/70 (Tunet Epoque, de 35 à 46€).

 

 

- Le fer doux : appelé également acier. Il présente un avantage considérable sur les autres substituts : il est, relativement, bon marché et c’est le plus répandu. Inconvénients : l’acier est dur, il requiert des canons éprouvés « acier » (cartouches « Hautes Pressions») et des chokes ouverts (max. ½ choke). Compte tenu de sa faible densité, pour obtenir une charge de poids équivalente à celle du plomb il nécessite des douilles de 70 à 76 mm et des « plombs » de 2 numéros supérieurs pour une énergie cinétique à peu près identique. Exit, donc, les fusils non éprouvés acier et à chokes fixes, sauf à tirer des cartouches dites « standard » à basse pression (et avec des performances réduites). Toutefois, ce type de munition connaît un grand développement et l’offre est variée dans les calibres 12, 16, 20, 28 .

 

 

- Le cuivre doux : plus dense et moins dur que l’acier, le cuivre doux recuit pourrait être une des grenailles de l’avenir. Sa ductilité, sans être identique à celle du plomb est supérieure à celle de l’acier. Il semblerait également que les armes non éprouvées « acier » supportent le cuivre (cartouches basse pression). Prix élevé : chez Vouzelaud, calibres 12, 16 ou 20, pb n° 3,4,5,7 ½, 15,90€ les 10. Tunet, prix de 28,50 à 39€ les 25 cartouches.

 

- Le bismuth et le bismuth-étain : N’était son prix, le bismuth et surtout le bismuth allié à 3 à 10% d’étain ferait un substitut au plomb très acceptable, compte tenu de sa densité (9,8) et de sa dureté (env. 2 sur l’échelle de Mohs). Métal considéré comme non toxique, il passe très bien dans tous les fusils et tous les chokes.

Ce qui passe moins bien, ce sont les prix : plus de 3 € la cartouche en calibre 12/70 jusqu’à 5,29 € pièce pour des Winchester Extended 46 g en 12/76. Dans les petits calibres il faut compter 1,75 € en 20/70 et 2,25 € en 28/70 (Vouzelaud)…

 

- Les métaux et alliages plus lourds que le plomb :

 

 

Il existe toute une gamme de produits dont la densité va de 12 g/cc à 18 g/cc.

Tous ces produits sont à base de tungstène (densité, pur : 19,25), allié à d’autres métaux : nickel, fer, bismuth,étain, acier, bronze, etc…

Ce sont tous des produits hautement performants et extrêmement coûteux.

Ils permettent des tirs à longue, voire très longue distance, l'utilisation de billes petites à très petites (n° 7, 7 1/2, 9) dans tous les calibres, y compris les calibres 28 et .410.

Par contre, compte tenu de la dureté du tungstène, les canons doivent être éprouvés à 1320 bars + fleur de lys et munis de chokes spéciaux.

Parmi les munitions de ce type les plus performantes, mais aussi les plus coûteuses, la firme américaine HEVI-Shot commercialise la HEVI 18 TSS Turkey dans les calibres 12, 20 et .410 en plomb n° 7 et 9. Il s'agit de tungstène de densité 18 g/cc.

Le prix ? 10 $ US... la cartouche, soit environ 9,60€...

  

- sources: 

https://www.hevishot.com/catalog/hevi-18/

 

Pour abaisser sensiblement les coûts en procédant soi-même au rechargement, on pourra  se référer au site ci-dessous: 

https://www.i-shoot-tss.com/

 

- Autres substituts à haute densité;

 

- Le Sphéro-tungstène: il est constitué d’un noyau dense de tungstène entouré d’une couronne spécifique plus malléable, le tout recouvert d’un enrobage d’étain.

Utilisable uniquement avec des fusils éprouvés acier, il coûte environ 3,90€ à 4,50€  pièce en calibre 12 magnum.

 

- Le Tungstène matrix: il s'agit d'un mélange de 93% de poudre de tungstène et de 7% de liant polymère (nylon). Sa densité est de 16 g/cc, donc bien supérieure au plomb. Ce substitut peut être tiré dans les armes éprouvées à 960 bars et avec tous les chokes. Mélangé avec des billes d'acier, son prix est de l'ordre de 3€, 

  

RG

 



 


15/05/2020
15 Poster un commentaire

Cartouches NSI, subsoniques, .410 / 63,5

Un ami m'a donné ces 2 cartouches calibre .410, pour "essayer":

 

NSI .410 subsoniques 18 g.jpg

 

Et je n'ai pas été déçu.

Le bruit de la détonation est minime et elles sont super-efficaces au poste.

Tout le problème est de pouvoir s'en procurer...

 

Caractéristiques: 

 

- Marque NSI (Nobel Sport Italia)

- Boite de 25 cartouches,

- Calibre .410 / 63,5

- Poudre: Vectan A

- Charge de plomb: 18 g.

- Douilles de couleur bleue, culot laiton de 8 mm.

- Existe en plomb n° 7 1/2; 10; 11; 12 (c'est le n° de plomb que j'ai tiré).

- Vitesse: 210 m/s

 

 

NSI .410 subsoniques 635 18 g.jpg

 

 



2 Poster un commentaire

Les fusils mixtes.

  BERETTA Effebi bicalibres.jpg

Beretta Effebi mixtes                                                                        

 

 

Cet article fait suite au précédent du 23/12/2015, intitulé : Le fusil "ideal" pour le poste à feu existe-t'il ?.

J'utilise depuis quelques années un Rizzini Mixte superposé calibres 20 magnum et .410 magnum.

De par sa polyvalence, ce fusil m'est devenu indispensable dans la plupart des situations et il me donne vraiment satisfaction.

Actuellement en pleine saison "creuse", j'ai décidé de faire une petite incursion dans le domaine si particulier des armes de chasse mixtes à canons lisses.

- Premier constat: en France actuellement, il n'existe rien! (il a pourtant existé, il y a quelques années un Vercar mixte, made in Turquie).

- Deuxième constat: le mixte à canons lisses c'est le domaine de l'armurerie Italienne. Là-bas, tout semble possible. Le "combinato" ou le "bicalibro" se déclinent dans toutes les combinaisons imaginables, parfois, même, les plus invraisemblables.

Qu'on en juge: dans le tableau ci-dessous j'ai synthétisé ce qui se fabrique aujourd'hui (sans préjudices de combinaisons autres, à la vente en occasion...)

 

FUSILS MIXTES COMBINAISONS_crop.jpg

 

- Troisième constat: la très grande majorité de ce type d'arme sont des superposés, à l'exception de FALCO et de RFM Armi (artisanal) qui produisent et commercialisent des juxtaposés.

- Quatrième constat: l'éventail des prix est assez large. Cela va d'environ 450 € à plus de 2000 €.

 

Caractéristiques des fusils des principaux fabricants:

 

- RIZZINI:

 

RIZZINI Bicalibre.jpg  

 

Modèle Omnium Bicalibro. Canons superposés, longueur 71 cm. Chokes fixes, extracteurs, double détente. Bascule acier, gravure laser. Poids 2,6 kg. Prix (2019), env. 1100 €.

Site: www.rizzini.it   https://www.rizzini.it/

 

- FAIR (Fabbrica Armi Isidoro Rizzini):

 

FAIR 20 & 410 a.png

  

Modèle Mixte, canons superposés, longueur 71 cm, extracteurs, double détente, 5 chokes amovibles pour chaque canon, bascule acier. Prix: 1200 à 1400 €.

Site: www.fair.it   www.fair.it

 

- INVESTARM:

INVESTARM bicalibre.jpg

 

Superposé pliant, modèle 100. Longueur des canons: 71 cm, extracteurs, mono ou double détente au choix, bascule acier gravé. Prix de base: 600 à 700 € (2019).

Site: www.investarm.com  http://www.investarm.com/sovrapposti.html

 

- BERETTA: 

 

BERETTA Effebi Delta combiné (Copier).jpg

 

 Le modèle EFFEBI Delta combiné est un fusil superposé pliant avec extracteur manuel et double détente. Ses canons de 71 cm sont tous les deux plein choke. Prix (2018): 770-840 € 

Site: www.effebisrl.eu   http://www.effebisrl.eu/it/

 

- FALCO:

 

FALCO bicalibre.jpg

 

Avec 10 combinaisons de calibres différents, l'offre de Falco est pléthorique. Cela va du 20 au 6 mm Centrale Falco. Toutes les armes sont proposées en superposé et juxtaposé (sauf le 20/.410, en superposé seulement). Longueur des canons: 71 cm, plein choke, extracteur et double détente. Prix: 450-600 €

Site: www.falco  http://www.falcoarms.it/it/home/ 

 

- RFM Armi:

 

 

RFM ARMI ZEUS JUXTAPOSÉ BICALIBRE_crop.jpg                  RFM combinaisons diverses (Copier).jpg

 

Fusil artisanal italien, le modèle Combinato existe en juxtaposé avec les 5 combinaisons ci-dessus, a été fabriqué également en superposé (figure au catalogue 2018) avec les mêmes combinaisons, sauf 410/8 mm. Il comporte 2 détentes et le prix doit frôler voire dépasser les 2000 € et... et bien, je n'arrive pas à en savoir davantage!!!

Site: www.rfmarmi.it   http://www.rfmarmi.it/index.php

Catalogue 2018:  http://www.cataloghicaccia.com/wp-content/uploads/2018/02/catalogo-rfm-2018.pdf

 

27 mai 2019

RG


27/05/2019
0 Poster un commentaire

Un OVNI dans l'univers des carabines de jardin: la Chiappa Little Badger 9 mm Flobert.

carabine-chiappa-little-badger-cal-9-mm-flobert logo.jpg   Chiappa Firearms Ltd est une société italienne fondée en 1958 

    par Ezechiele Chiappa.

   Elle est spécialisée dans la fabrication d'armes à feu et de répli

   ques d'armes anciennes (divisions Armi Sport et Kimar).

 

 Sous l'appelation "Little Badger" (petit blaireau), Chiappa a produit une carabine pliante "squelette" dans les calibres suivants: 22 LR, 17 HMR et 9 mm Flobert. C'est ce dernier calibre qui nous intéresse ici. 

Voici donc la "bête": 

 - Pliée: 

 

or Eliott.jpeg

 

- Dépliée:

 

or chasse market.jpg

 

 C'est une carabine étrange, un véritable OVNI.

Le design est minimaliste. Jouet ?, gadget ?

Inconfortable, laide, super moche même, pour certains, alors que d'autres, au contraire, apprécient son "look survival", sa légèreté, le fait qu'elle soit entièrement repliable et son faible encombrement.

Une chose est certaine, cette carabine ne laisse pas indifférent.

Voyons de près ses caractéristiques:

- Carabine mono-coup, pliante.

- Calibre: 9 mm Flobert, percussion annulaire.

- Catégorie: arme de catégorie C (soumise à déclaration).

- Dimensions: 

   Longueur totale: 84 cm

   Longueur du canon: 47 cm

   Longueur de la crosse: 32 cm

   Epaisseur: 3 cm

   Hauteur: 12 cm

   Poids: 1,140 kg

   Dimensions pliée: 48 x 17 cm

Cette carabine est entièrement métallique. Un petit levier plat, situé en avant du pontet, sous la bascule permet de déverrouiller le canon qui pivote sur son axe. L'extraction est assurée par un simple extracteur. L'armement se fait par un chien externe.

Organes de visée: cran en V fraisé sur le dessus de la bascule, à aligner avec le classique grain d'orge en laiton au bout du canon.

Il est possible d'ajouter une "poignée pistolet" sur le faux rail picatinny, en arrière du pontet. Cette poignée est un simple morceau de tube pouvant contenir le nécessaire de nettoyage.

Prix minimum relevé: 149 €

En résumé:

- Points positifs: prix, poids, faible encombrement, facilité de transport (se glisse sans problème dans une housse pour raquette de tennis!).

- Points négatifs: crosse squelette inconfortable, pas de garde-main, mécanisme un peu "léger"

 

Outre le 9 mm Flobert, cette carabine est produite dans les calibres suivants: 22 LR (accepte donc les 22 Long et Short), 17 HMR et 22 WMR (USA)

 

En 9 mm Flobert, la distance de tir idéale se situe entre 5 et 15 m. Au poste à feu, avec pas trop de branches devant, ça devrait "faire la job" comme on dit au Québec... Tout de même, on ne peut que regretter qu'elle n'existe pas en calibre 9 mm Mori. 

Mais alors, quelle gueule !!!

 

Nota: Il existe la même carabine, plus classique, avec longuesse et crosse en bois, plus longue (longueur totale 105 cm), pliable également (65 x 21,5 cm), plus lourde (1,600 kg) et aussi plus chère (prix minimum: 199 €)

 

RG 


31/10/2018
7 Poster un commentaire