Des grives aux merles

Des grives aux merles

Hors chasse.

Tout ce qui n'a aucun rapport avec la chasse mais qui fait le charme de nos campagnes.


Papillons.

C’est le hors-sujet parfait !

Rien à voir avec les grives…

Mais en cette période de notre vie ou le Covid-19 règne en maître, un peu de beauté et de légèreté ne peuvent faire que du bien…

J'ai toujours été très intéressé par les papillons.

Par l'étrangeté de leur cycle de vie: oeuf, chenille, chrysalide et enfin papillon. 

Par leur mode de reproduction, leur recherche de nourriture, la capacité pour certains de migrer sur des milliers de kilomètres, leur durée de vie très variable d'une espèce à l'autre : de quelques jours à plusieurs mois et enfin par leur beauté.

Hélas, ils sont très menacés et les effectifs ont énormément diminué. Les causes sont multiples et s'additionnent: urbanisation, déforestation, conversion agricole, recours aux pesticides et engrais de synthèse, intensification des pratiques agricoles. Sans compter les virus, les parasites, la prédation d'espèces invasives et le changement climatique.

Aujourd'hui, les insectes en général sont très menacés: selon une étude parue fin 2017 et basée sur des captures réalisées en Allemagne, l'Europe aurait perdu près de 80 % de ses insectes en moins de 30 ans, contribuant à faire disparaître plus de 400 millions d'oiseaux (1).

Les photos ci-dessous ont été prises lors d'un séjour en Ariège, en 2011, dans une ferme aux papillons "Les Papillons d'Amarante" à Le Ressec (Lesparou, Ariège).

Cette ferme a fermé définitivement ses portes en septembre 2018.

 

RG

 

(1) Selon l’Agence Européenne de l’Environnement (AEE), la moitié des papillons des prairies ont disparu durant ces vingt dernières années. Ainsi, si l’on comptait 17 espèces de papillons des prairies en 1990, huit ont définitivement disparu avant 2011.

 

Grande tortue (Copier).jpg

 

IMG_1776_crop (Copier).jpg

 

IMG_1779_crop (Copier).jpg

 

IMG_1781_crop (Copier).jpg

 

IMG_1787_crop (Copier).jpg

 

IMG_1777_crop (Copier).jpg

 

IMG_1789 (Copier).JPG

 

IMG_1790_crop (Copier).jpg

 

IMG_1806 (Copier).JPG

 

 

IMG_1791_crop (Copier).jpg

 

IMG_1809_crop (Copier).jpg

 

Limenitis (Amiral...) (Copier).jpg

 

IMG_1804_crop (Copier).jpg

 

Limenitis (Sylvain azuré) (Copier).jpg

 

 


06/04/2020
1 Poster un commentaire

Epouvantails.

Définition:

"Objet ayant le plus souvent la forme grossière d'un mannequin vêtu d'oripeaux, placé en évidence dans les champs ou les jardins pour détourner les oiseaux et les empêcher de s'attaquer aux semences et cultures."

 

<<->>

 

Ils deviennent de plus en plus rares dans la campagne, me semble-t'il.

Peut-être est-ce dû à leur efficacité toute relative.

En tout cas, ils sont de plus en plus remplacés par les "effaroucheurs" (cerf-volants, ballons, formes) représentant des rapaces, des chats, des hiboux, etc... sans doute plus efficients mais sans le charme de ces personnages fabriqués de bric et de broc.

 

Celui-ci veille sur un champs d'oliviers, près d'Eyguières:

 

IMG_3340_crop (Copier).jpg

 

 

Ces deux là viennent de prendre leur retraite. On remarquera la couleur jaune, très "tendance" à l'heure actuelle... A noter le ballon, avec 2 très gros yeux. Il s'agit-là d'un effaroucheur.

 

Epouvantail Lauron 3 (Copier).JPG

 

Quand à celui-ci, je l'ai rencontré en Bourgogne lors d'une promenade, alors qu'il s'apprêtait à monter sur l'escabeau:

 

IMG_0655 (Copier).JPG

 

<<->>

 

 

Je suis épouvantail et me tiens à distance
Attifée de haillons, solitaire et grotesque
Je chasse les oiseaux de malheur, de souffrance
Et protège les épis qui germent de vos terres.

 

J’ai un drôle de chapeau qui cache mon regard
Que je sais habiller de vos envies de rire
Qui flottent sur le champ clos pour vous divertir
Je suis plantée au sol et reste dans le noir.

 

Mais quand vous me quittez, je redeviens sorcière
J’arrache mon bâton et dessus mon balai
J’enfourche mes souvenirs, mes rêves et mes projets
Et dessus vos maisons, je plane dans les airs.

 

 

                                               Brigitte Beaudin

 

 

 

 


16/06/2019
2 Poster un commentaire