Des grives aux merles

Des grives aux merles

CHASSE PRATIQUE, J. Nard (La Maison Rustique, 1947)

J'ai trouvé peu d'informations sur cet auteur, sinon les titres de quelques ouvrages: Chasse pratique, bréviaire du nemrod (1947), Cailles, perdrix, faisans et autres oiseaux de chasse (1965) et Bécasses et bécassines (1962).

RG


….il est bien difficile de parler de la chasse aux grives, sans mentionner la chasse au poste, si chère aux Méridionaux. Un peu avant le lever du jour, le chasseur, muni d’une ou de plusieurs cages contenant les appelants (la grive vit très bien en captivité), se dirige vers la pinède choisie, là où il sait que les grives aiment à venir saluer les premiers rayons du soleil levant. Il doit être sur les lieux avant le jour et s’installer avant que les premières grives arrivent. Les cages attachées sur un pin, le chasseur entre dans sa cabane en branches et par les meurtrières, surveille les cimeaux (branches sèches dépassant le sommet des arbres) où les visiteuses sont invitées à venir se poser. Bientôt le « psitt psitt » des appelants le prévient de l’arrivée du gibier. C’est alors qu’il doit se dévisser les yeux, allonger le cou, se livrer à toutes les contorsions possibles et imaginables pour découvrir à travers les aiguilles de pin l’oiseau convoité. Toute la difficulté réside dans la découverte. Cette chasse ne dure qu’une quarantaine de minutes, mais il est possible, avec un peu de chance, de ramasser plusieurs victimes….



06/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres