Des grives aux merles

Des grives aux merles

Enfin, ça bouge !!!

Communiqué de l'ANDCTG (10 août 2021) :

 

Le monde associatif rural s’unit et annonce des actions pour défendre son mode de vie !
Qui n’a pas eu vent de l’affaire du coq du village qui devait cesser de chanter tôt le matin ? Qui n’a pas entendu parler des vaches qui empestent les abords des villages perturbant ainsi les néo ruraux bien décidés à les faire déloger de leur voisinage ? Sans oublier la fameuse mare à reboucher car elle regorge de grenouilles trop bruyantes ?
Fin juin, les arrêtés concernant la chasse traditionnelle à la glu sont cassés par le Conseil d’Etat et aujourd’hui, ce sont quatre nouvelles pratiques qui sont menées à l’échafaud.
L’opération de sape a été savamment orchestrée. Les carences volontaires du ministère de l'environnement et de la transition écologique et solidaire, dans la rédaction des arrêtés et l’absence de réponses aux questions du conseil d’Etat, ont permis aux « anti-tout » avec la bénédiction du gouvernement d’obtenir gain de cause.
Le conseil d’état tue les chasses culturelles et patrimoniales sur tout le territoire français et le gouvernement y contribue en laissant les mains libres à sa ministre de tutelle!
Face à ces décisions insupportables, une réunion s’est tenue le 8 août 2021 en présence de nombreux représentants de la chasse Française et, d’associations de chasseurs, et d’acteurs du monde rural.
A son issue, un collectif a vu le jour dans le but de mobiliser les forces vives rurales afin de sauver un mode de vie menacé au cœur duquel les chasses traditionnelles figurent au premier plan.
Une motion soutenue par le collectif sera adressée au chef de l’État et au Premier Ministre prochainement. Parallèlement, des actions auront lieu dès la fin du mois d’août sur l’ensemble du territoire et se poursuivront !
Face au dogmatisme vert, à la trahison du gouvernement et à quelques mois d’échéances politiques majeures, il est temps que la ruralité stigmatisée, délaissée, retrouve ses lettres de noblesse. Les ruraux, qui ont le sentiment d’être des citoyens de seconde zone feront entendre leur désarroi et leurs revendications pour une ruralité vivante et considérée à sa juste valeur.


11/08/2021
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres