Des grives aux merles

Des grives aux merles

L'étourneau fait recette...

6 janvier 2021

 

_crop (Copier) (2).jpg  En ces temps de vaches maigres, alors que sur mon  

territoire, la grive se fait rare, l'étourneau est (pour moi en tout cas) le bienvenu.

 

  Ce "cousin" éloigné de la grive peut aider à combler le vide sidéral actuel en matière de turdidés.

 

 Il présente de nombreux avantages: son abondance et un comportement grégaire qui le conduit à se regrouper avec ses congénères sur le même arbre de pose, permettant parfois des tirs groupés. 

 

Du point de vue esthétique, sa silhouette n'est pas aussi gracieuse que celle des grives et merles, sa queue est courte, dépassant de peu les ailes quand il est posé. Par contre son plumage est magnifique, noir et brillant, constellé de points blancs, iridescent avec des reflets verts, violets, roses, bleus et bronze.

 

Certains dédaignent l'étourneau...

Pas moi: je le chasse et je le mange !

Et pour le tirer, rien de tel que l'affût, en tout cas sur le territoire où j'opère.

Pas de poste en "dur", une simple structure pour soutenir les filets de camouflage, un arbre de pose très attractif, un sac à dos siège, mon fidèle Browning A5 One, calibre 16 et une poignée de cartouches Mary Arm, bourre à jupe et plomb n°10.

  

 IMG_3756 (Copier).JPG

 

 

IMG_3764 (Copier).JPG
.

 

 Mon fidèle A5 cal 16 (Copier).JPG

 

Platanes de pose (Copier).JPG
 

L'étourneau en cuisine:

 

Quelques recettes communiquées par des confrères sur Grives.net :

 

- Dougégé: 

"Au vin rouge, c’est ce qui va le mieux je pense.

Préparation : 15 min

Cuisson : 1h 30 min
1/ Pour les oiseaux, plumez, videz, nettoyez soigneusement les bêtes. Dans une cocotte en fonte, faire suer l’oignon et l’échalote dans une cuillère d’huile d’olive.

2/ Ajoutez les étourneaux et faire dorer sur toutes les faces, sans brûler. Singez (ajoutez les cuillères de farine) et mélangez bien. Mouillez ensuite avec le vin rouge jusqu’à recouvrement de la viande, avec thym et laurier.

3/ Faites frire à part les lardons fumés et ajoutez-les à la viande. Couvrez et laissez mijoter 1 h à feu moyen."

 

- Mat hel:

"La recette de Dougégé est plutôt bien. Je fais la même, mais sans lardons et je remplace la sauce au vin par une sauce fond de volaille et maïzena pour épaissir un peu. Quelques olives noires et champignons de Paris."

 

"Autre recette: les fricandeaux d'étourneaux, et là, sérieux, c'est très bon, mais il faut avoir le matériel (hachoir électrique). Si a la place du foie de porc t'as du foie sanglier bin tu pleures tellement c est bon...

 

Donc, il faut: 1 kilo d'étourneaux (environ une quinzaine); 1 kilo de foie de sanglier ou, à défaut, de porc; 800 gr de gorge de porc (on peux mettre 1 kilo si on veut, c'est selon la texture souhaitée); de la crépine de porc; 2 œufs; une très belle rasade de cognac ou d'armagnac (10 cl) et tu mélanges bien.

Sel: 18 g par kilo, poivre 3 g par kilo.

Passer à la grande grille la gorge et à la grille fine étourneaux et foie, assaisonner, incorporer les œufs, et laisser reposer la nuit.

Le lendemain, faire des boules d'environ 200 g, les mettre en crépine.

Préchauffer le four à 180° et une fois chaud les mettre dans un plat creux et faire chauffer 50 minutes.

Tu peux réduire les quantités de moitié si tu veux mais sache que au congel, bien emballé, ça ne bouge pas et reste nickel 6 mois."

 


"Voilà ma recette: étourneaux comme les grives.
Il s’agit d’une manière d’accommoder les étourneaux pour qu’ils aient le même goût qu’une grive.
Plumer et écorcher (arracher doucement la peau) les étourneaux et les mettre au frigo emballés dans du papier essuie-tout, avec quelques grains de genièvre et quelques branches de thym durant 5 à 6 jours.
Passer ce délai les mettre dans un plat avec le genièvre et le thym et les couvrir de vin rouge que vous avez fait chauffer et flamber au préalable.
Les faire mariner une nuit, bien les essuyer pour qu’il n y ait plus de vin rouge et cuisinez-les comme des grives.
La marinade atténue le goût fort et attendrit la chair à tel point qu'elle devient moelleuse."

* Remarque: plutôt que de plumer les étourneaux, il vaut mieux les écorcher, peau et plumes en même temps. C'est beaucoup moins de travail et ça améliore la tendreté de la chair.

RG

 



06/01/2022
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres