Des grives aux merles

Des grives aux merles

Die Drossel: La Grive.

 

Je ne veux plus sortir du jardin,

Tant que durera l’été,

J’ai entendu la joyeuse grive seulement,

Qui chantait dans la vallée.

L’enfant qui capture une grive ;

Dans la cage, la dépose,

Mais elle ne chantera plus et penche

Sa tête constamment.

Encore une fois, elle regarde l’enfant

D’un regard suppliant,

Soudain, la grive redevient joyeuse et lumineuse,

Un éclair dans ses yeux et s’éteint.

 

Ludwig Uhland (1787-1862), poète romantique allemand.



05/03/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres