Des grives aux merles

Des grives aux merles

Représentations diverses des grives et des merles.


Une collection de télécartes japonaises.

Apparue en Europe vers la fin des années 1970, la carte téléphonique a connu son apogée dans les années 1990.

Devenue quelque peu obsolète dans les pays occidentaux et objet de collection, elle est encore très employée dans les pays émergents.

Sa surface en plastique PVC de la taille d'une carte de crédit en a rapidement fait un support pour la publicité et pour des illustrations diverses: sports, arts, animaux, etc...

Si la thématique "oiseaux" est relativement abondante, les télécartes représentant des turdidés sont peu nombreuses.

La série de cartes téléphoniques ci-dessous a été produite au Japon.

P.S. je n'ai pas réussi à identifier certaines espèces, alors avis aux amateurs... 

RG

 

  Grive de Naumann_311 sur 200.jpg  Grive de Sibérie_311 sur 200.jpg

                                         Grive de Naumann                                                                             Grive de Sibérie
 
             

  Merle de roche_311 sur 200.jpg  Turdus inconnu_311 sur 200.jpg

                            Merle de roche                                                                              Grive de Naumann           

 

  Turdus là encore non nommé_311 sur 200.jpg  Turdus sconosciuto_311 sur 200.jpg

                                            ?                                                                           Grive de Naumann

 

Turdus vendu_311 sur 200.jpg  Monticole-a-gorge-blanche à faire.jpg
                        
Grive de Naumann                                                                        Monticole à gorge blanche

turdide-bird-japan à faire.jpg


 

  

   

  

  

  

 

 

 

 



01/09/2017
1 Poster un commentaire

Grives et merles en héraldique.

Selon Saint Wiki (Wikipedia), je cite: "L'héraldique est la science du blason, c'est à dire l'étude des armoiries...". Les armoiries n'étant en fin de compte que des emblèmes en couleur, propres à l'origine à la noblesse.

De nos jours, du fait de leur caractère très décoratif, leur usage s'est répandu pour représenter des firmes (automobiles, banques, sociétés commerciales), des provinces, des villes et villages, des associations et des clubs sportifs, quand ce ne sont pas des marques de bière!

Et la grive et le merle dans tout ça?

En terme d'héraldique, grives et merles sont des "figures naturelles". Si la grive est rarement représentée, sauf dans les armes "parlantes" (jeu de mots, analogie avec le nom du propriétaire; le merle, lui, est plus fréquent (armes parlantes) et surtout sous la forme de merlettes (sans bec ni pattes).

"Selon quelques auteurs, les MERLETTES signifient les ennemis vaincus et défaits; si elles sont de "gueules" (rouges), elles représentent l'ennemi tué sur le champ de bataille..." (Source: Au blason des Armoiries, http://www.blason-armoiries.org/heraldique/m/merlette.htm)

Quoiqu'il en soit, ces blasons sont particulièrement décoratifs et ils mettent à l'honneur nos oiseaux de prédilection!

Ci-dessous, en voici quelques exemples glanés sur le net.

RG

 

blasons.jpeg

 

Grives (blasons n° 1 à 4 et n° 10): N° 1, commune de St Erme-Outre et Ramecourt (02676); N° 2, commune de Labarde (33211); n° 3, ville de Grigny (91350); n°4, famille Grivel; n° 10, famille Grivet.

Merles (blasons n° 5, 7, 8, 9, 11 et 12): N° 5, ville de Ferfay (62260); n° 7, commune de Chantemerle-les-blés (26600); n° 8, ville de Canterbury (Angleterre); n° 9, Seigneurs de Merle (St Géniez-ô-Merle, Corréze); n° 11, commune de L'Hôpital-sous-Rochefort (42130); n° 12, Jean de Oudart.

Merlettes (blasons n° 6, 13, 14 et 15): N° 6, Commune d'Incourt (62770); n° 13, armoiries de l'Université Montréalaise Mc Gill; n° 14, famille de Tourtier; n° 15, commune d'Estrées lès Crécy (80150); n° 16, famille de Fromont de Bouaille.

 


15/09/2015
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser