Des grives aux merles

Des grives aux merles

A deux pas de son nid la grive au dos de terre...

 

 

A deux pas de son nid la grive au dos de terre

Un escargot au bec contre l'autel de pierre

Acharnée sur sa proie inlassablement rythme

Un appel a sa fin se brise la coquille

A l'enclume escargots musicienne une grive

Avala son repas en quête s'en alla

Revient vers son soleil autel de sacrifice

Au bec un escargot enceint dans sa coquille

Aussitôt fracturée violeuse harmonique

Au soleil communié alerte et attentive

Elle a senti quelqu'un mais tout se tait silence

Au sein de son autel rassasiée la voici

Que l'eau du lac est belle il fait si soif et chaud

Un lac à sa portée son corps se désaltère

Vibrations attraits d'un jardin invisible

A soupçonné un monde au plus profond du lac

A regardé le grive alerte et attentive

Autour de son commun berceau de son regard

Dans le lac invisible à être fascinée

Par les petits galets algues et poissons d'eau

Douce eau regard de calme fascination fascine

Frissons flamme et désir tressaillir tressaillir

Ses yeux éclos ont bu l'immobilité calme

Un flash-back bloc surgit du fond de sa mémoire

Alors l'emporte un brochet dans le fond du lac

Faiblesse et tentation à oublier le monde

Avoir voulu l'ailleurs à se faire manger

 

 

Marco Bruna, Poémes d'Adolescence (1977-1983).

(né 29 décembre 1961, adjoint au patrimoine mairie Salon)



29/07/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres