Des grives aux merles

Des grives aux merles

Prélever ou tuer ?

Extrait de "Philosopher à l'arc" de Jean-Paul Curnier:

 

".... Ce sont les groupes de pression amis des animaux, même si cela peut paraître étrange, qui pèsent le plus lourdement sur la réalité contemporaine de la pratique de la chasse. Ils sont le négatif de l'image qu'elle donne. Ce sont eux, aidés de la pusillanimité des associations de chasseurs qui ont contribué le mieux à expulser le sens de la chasse de sa pratique pour en faire un loisir et, du même coup, pour faire de ce qui n'est plus que du meurtre, un loisir. Ce qui évidemment ne peut que servir davantage, et avec raison, il faut bien le reconnaître, les arguments des ennemis de la chasse.

Nous en sommes là: on ne dit plus "tuer" mais "prélever" un gibier ! La question de la façon de tuer les animaux et celle de leur intégrité étant exclues (à l'exception de la liste à apprendre par coeur des espèces protégées), ne restent plus, dans l'apprentissage des comportements de chasseur, que ceux qui concernent la prudence vis-à-vis des autres humains à la campagne ou en forêt. En particulier des promeneurs, randonneurs, touristes, les cyclistes sur route, chemins ou tout-terrain, les chasseurs et les gardes..."

 

Jean-Paul Curnier est philosophe, écrivain et poète.

Editeurs : Editions Châtelet-Voltaire (28 octobre 2013);  Éditions Lignes (23 février 2016); 



08/04/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres